Accueil / Immobilier / La loi Pinel s’applique aussi dans l’immobilier locatif ancien

La loi Pinel s’applique aussi dans l’immobilier locatif ancien

Généralement, en évoquant la loi Pinel, les investisseurs pensent immédiatement à l’immobilier neuf. Pourtant, elle s’applique dans l’ancien avec les mêmes avantages fiscaux.

Malgré les idées reçues, la loi Pinel est compatible avec un autre secteur

Les Français sont à la recherche d’un placement à la fois rentable et sécurisé. Certaines solutions s’effondrent, mais l’investissement immobilier se dévoile comme une solution intéressante. En parallèle d’un complément de revenus, il est possible de protéger sa famille, préparer le futur, réduire les impôts et même constituer un patrimoine immobilier. Pour optimiser ces critères, le gouvernement a mis en place le dispositif Pinel qui s’applique aux logements neufs et anciens. Cela s’avère être attractif notamment lorsque l’on sait que la France souffre d’un manque d’habitations dans plusieurs départements.

Le bénéfice devient plus intéressant lorsqu’il est couplé au déficit foncier pour un logement ancien. Cela est possible puisqu’un tel bien demandera des réparations. De ce fait, la défiscalisation est susceptible d’être plus importante que la loi Pinel traditionnelle.

Les conditions à satisfaire pour bénéficier de cet avantage fiscal

Sylvie Pinel, qui remplaçait Cécile Duflot, a fait en sorte que le dispositif soit souple. Les investisseurs peuvent louer le bien à des personnes de la famille. Pour jouir de cet avantage fiscal, il suffit de combler les attentes de l’État en respectant un plafond de 16.82 €/m² pour les zones les plus plébiscitées contre 8.74 €/m² pour les autres. Le bien doit être loué pendant 6 ans et dans un délai de 12 mois après l’acquisition. Enfin, il devra être considéré comme une résidence principale.

La rentabilité est rapidement au rendez-vous puisqu’une économie d’impôt est attribuée dès la sixième année de location. Elle sera dans ce cas de figure de 12% puis de 18% pour 9 ans et 21% pour 12 ans.

Une gestion rigoureuse pour l’investissement dans l’ancien

Selon Julien Rabier de l’Institut du Patrimoine, cité par le Nouvel Économiste, la loi classique « représente l’essentiel du marché. L’ancien peut vraiment être considéré comme une niche ». Pour le concept couplé au déficit foncier, les opérations ont tendance à être limitées et dirigées par des experts du secteur. Avant de se lancer dans une telle aventure, il est vivement recommandé d’étudier avec rigueur le dossier. Il faudra déterminer avec précision la proportion du déficit foncier et celle de la loi Pinel. Cela semble combler les attentes des investisseurs. Selon la Fnaim, les transactions dans l’ancien connaissent une bonne année avec une hausse de 15.6%.

Voir aussi

credit-immo-baisse-des-taux

Baisse des taux des crédits immobiliers des banques françaises

Après une belle hausse durant tout l’été 2015 de la part des banques sur les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>